Éco-conception

Approche opérationnelle

Pour des actions concrètes et ciblées en matière d’éco-conception :

  • bilan environnemental de produits et services (approches quantitative et qualitative)
    + ventes de licences TEAM et formation / assistance,
  • état des lieux : benchmark concurrentiel, état de filières de fin de vie, etc,
  • sensibilisation / Formation : des équipes projets, de la direction,
  • veilles réglementaire / normative,
  • développement d’outils d’éco-conception : guides, check-lists, lignes directrices,
  • créativité : organisation de séances de brainstorming,
  • support à la communication.
    • Aide à l’obtention d’un écolabel
    • Elaboration d’une auto-déclaration environnemental
    • Développement d’une Déclaration Environnementale Produit (DEP)
    • Développement de Fiches de Données Environnementales et Sanitaires (FDES) pour le bâtiment
    • Participation à la rédaction du Rapport Développement Durable
    • Réalisation / mise à jour de la partie Développement Durable du site Intranet / Internet

Approche organisationnelle

Pour une mise en place stratégique de l’éco-conception :

  • démarche complète d’éco-conception sur un projet pilote ou dans une approche intégrée (étapes au choix) : sensibilisation/formation, bilan environnemental, choix d’indicateurs de suivi, développement d’outils, recherches de solutions, communication,
  • étude marketing (positionnement des concurrents, tendances du marché, …),
  • positionnement marché : aide au repositionnement de l’entreprise sur son marché ou conquête de nouveaux marchés par l’éco-conception :
    • analyse de type SWOT (Forces-Faiblesses / Opportunités-Menaces),
    • élaboration d’une politique d’éco-conception et de choix d’axes stratégiques avec cibles et objectifs,
    • recherche de solutions éco-innovantes (rupture technologique),
    • réflexion sur un nouveau business model (dématérialisation).

 

Méthode

Une réglementation de plus en plus contraignante

Des réglementations nombreuses et variées, tous secteurs confondu, incitent à l'éco-conception telles que les directives Véhicules Hors d'Usage (VHU, 2000/53/CE), Déchets d'Equipements Electriques et Electroniques (DEEE, 2002/96/CE), Restriction of Hazardous Substances (RoHS, 2002/95/CE), Energy-using products (EuP, 2005/32/CE), Energy Related Products (ErP, 2009/105/CE), le règlement REACh, …

Un contexte normatif évolutif

En lien avec l'éco-conception, de nombreuses normes se développent pour aider notamment à l'évaluation des impacts environnementaux des produits (ISO 14040 & 44, ISO 14067 - empreinte carbone, ISO 14046 – empreinte eau, …), à la communication (ISO 14020,21, 24, 25), au management de l'éco-conception (ISO 14006). Par ailleurs la norme ISO/TR 14062 est relative aux bonnes pratiques de l'éco-conception.

L'éco-conception consiste à intégrer les aspects environnementaux dans la conception et le développement de produits. C'est une approche multicritère basée sur le cycle de vie des produits qui permet de prévenir et de réduire des impacts environnementaux et d'optimiser l'emploi des ressources. Cette approche valorise la dimension environnementale de façon positive.

L'éco-conception nécessite un compromis entre plusieurs critères :

Les étapes clés sont les suivantes :

  • définir la politique d'éco-conception avec des objectifs généraux,
  • choisir un produit de référence (un produit existant),
  • analyser l'existant et réaliser un bilan environnemental,
  • définir la stratégie d'éco-conception : fixer des cibles et des objectifs spécifiques et identifier les pistes d'amélioration,
  • mettre en place un plan d'actions (responsabilités/contributions de chacun, formation /sensibilisation, indicateurs de suivi),
  • conduire le projet (processus itératif) : analyse fonctionnelle, génération de solutions alternatives innovantes et choix des solutions techniques optimales,
  • industrialiser,
  • commercialiser le produit éco-conçu (communication environnementale),
  • intégrer de façon durable la démarche d'éco-conception dans les différents processus.

Les facteurs clés de succès

  • Implication et soutien du top management
  • Bonne collaboration et disponibilité des équipes impliquées
  • Sensibilisation des équipes pluridisciplinaires aux enjeux de la démarche
  • Expert éco-conception : garant de la mise en place de la démarche et de la tenue des objectifs

  • Contexte réglementaire (VHU, DEEE, RoHS, EuP, ErP, …)
  • Contexte normatif (ISO 14062, ISO 1404X, ISO 1402X)
  • Nouvelles connaissances sur les matériaux (recyclabilité, toxicité, …), les traitements en fin de vie des produits
  • Nouveaux outils d'éco-conception (logiciels, guides, check-lists, …)

  • Définition d'objectifs concrets et réalistes déclinés pour chaque membre de l'équipe projet
  • Affectation des ressources avec les compétences requises
  • Choix d'outils pragmatiques, pédagogiques et adaptés
  • Utilisation de bases de données environnementales en lien avec les systèmes d'information de l'entreprise (bonne corrélation des outils)

  • Choix d'une démarche progressive, par incrément
  • Approche globale sur les produits, relations plus étroites avec les acteurs de la chaîne de valeur (fournisseurs, recycleurs)